En septembre 2017, nous avons choisi de partir à Bali. Quel bonheur ! Nous avons vraiment apprécié de visiter cette île aux milles visages. Et oui, c’est ça Bali. Selon la ville où vous êtes vous pouvez changer complètement de décor. Aujourd’hui, nous vous donnons toutes les informations nécessaires pour préparer votre voyage vers cette merveilleuse île indonésienne.

Bali est une petite île d’Indonésie, située entre les îles de Java et Lombok. C’est la seule île hindouiste de l’archipel. Elle n’est pas connue pour ses plages paradisiaques mais plutôt pour ses vagues où surfent les nombreux visiteurs. Elle est aussi connue pour ses magnifiques rizières et ses paysages verdoyants. Bali compte de nombreux temples, tous aussi beaux les uns que les autres.

Sommaire :

1 Quand partir à Bali ?
2 Comment y aller ?
3 Notre itinéraire
4 Où dormir ?
5 Où manger ?
6 Comment se déplacer ?
7 Conseils pratiques
8 Nos carnets de voyage à Bali
9 Nos voyages en vidéo

Le temple Tirta Empul et ses sources sacrées

Quand partir à Bali ?

Bali possède un climat équatorial avec une saison sèche et une saison des pluies. La meilleure période pour s’y rendre est entre Avril et Novembre. Sachant qu’il existe quand même des épisodes pluvieux durant cette période sèche, mais généralement, ils surviennent en fin d’après midi ou la nuit.

Pour rappel, nous y étions entre fin septembre et début octobre. Nous n’avons eu quasiment pas de pluie sauf les 2 derniers jours du séjour où il a beaucoup plu.

Danseurs traditionnels à Ubud Bali

Comment y aller?

Nous avons rejoint Bali en partant de Paris via la compagnie Air France. Nous avons trouvé notre vol sur le site Skyscanner comme d’habitude. Les vols les moins cher étant ceux avec une escale, nous en avons profité pour choisir un vol avec escale à Singapour. Quitte à passer à Singapour, autant y rester le temps de visiter la ville, notre escale a donc duré 20 heures.

Article lié : Le temps d’une escale à Singapour…

Le vol Paris-Singapour s’est effectué via Air France puis Singapour-Bali par une petite compagnie appelé Garuda. Tout s’est très bien passé. Rien à dire sur ces vols.

A votre arrivée, il vous faut un moyen de transport pour rejoindre votre hôtel. Il faut y réfléchir avant d’arriver sur place, bien entendu. On a utilisé la navette payante de notre hôtel car c’était plus simple. Mais, on aurait dû y réfléchir et chercher un peu plus. En fait, vous pouvez simplement prendre un taxi, de la compagnie Blue Bird de préférence, ce sont quasiment les seuls taxis à mettre le compteur et un compteur honnête… Vous pouvez aussi essayer de demander à votre hôtel de vous envoyer un taxi de cette compagnie à votre arrivée, en leur communiquant au préalable votre numéro de vol et votre heure d’arrivée.

Nous en avons fait l’expérience, la différence de prix est considérable : à savoir, nous avons payé 300 000 IDR un trajet depuis l’aéroport Denpasar jusqu’à Kuta Legian. Avec le Blue bird, nous avons payé 250 000 IDR un trajet Kuta Legian-Ubud. Le premier a duré 20 minutes à tout cassé avec les bouchons, l’autre a duré 2 heures !

Coucher de soleil à la plage du double six à Bali en Indonésie

Où aller? Que faire ? Notre itinéraire !

Nos activités à Bali et à Gili Trawangan ont fait l’objet d’articles dédiés. Je les mettrais tous dans la partie carnet de voyages, à la fin de cet article. Ici, je vais vous présenter notre itinéraire dans sa globalité.

Après beaucoup de recherches et de discussions avec des personnes ayant visité Bali, nous avions une idée des endroits que nous voulions voir :

  • Gili Trawangan : ce n’est pas Bali, c’est plutôt Lombok mais la petit île est situé entre les deux. Elle est connue pour ses plages de sable fin, ses coraux etc;
  • Ubud : Parce que visiter Bali sans passer par Ubud ce n’est pas envisageable. Cette ville est indescriptible, j’ai adoré être à Ubud sans savoir vraiment pourquoi ;
  • La péninsule de Bukit au sud de Bali : en une journée, on peut y faire le tour et dîner sur la plage de Jimbaran ; ça ne s’est pas du tout passé comme ça pour nous ! Je pense que j’en parlerais dans un article à part ;
  • Kuta/Semyniak : ce sont des endroits assez peu recommandés, ils sont plutôt décriés. Je souhaitais tout de même me faire mon propre avis en y allant quand même.

Nous avons donc fait une boucle : Kuta Bali – Ubud – Gili Trawangan – Bukit.

Détail de notre itinéraire

partir à bali notre itinéraire

Nous avons commencé notre séjour par Kuta Bali. Pour une raison principale, nous n’avions pas envie de faire un long trajet à la descente de l’avion. Kuta a l’avantage d’être à coté de Denpasar, où se situe l’aéroport. On y est resté 2 jours, puis direction Ubud.

Nous avons rejoint Ubud via un taxi après environ deux heures de route. Nous y sommes restés 4 jours. C’est l’endroit où nous sommes restés le plus longtemps, j’aurais volontiers échangé un jour de plus contre un jour de moins à Kuta, ça nous aurait permis de faire l’ascension du mont Batur.

Ensuite, direction Gili Trawangan que nous avons rejoint via un speed boat de la compagnie Blue Water Express. De porte à porte, nous avons quitté l’hôtel à 5h et nous sommes arrivés sur l’île vers 9h30-10h. La compagnie s’est occupée de nous depuis notre hôtel à Ubud jusqu’à notre arrivée sur l’île. Nous sommes restés 3 jours, c’était suffisant, ni trop ni pas assez.

Enfin, nous voilà partis pour rejoindre Bukit, la péninsule sud de Bali où nous sommes restés une journée.

Coucher de soleil à la plage du double six à Bali en Indonésie

Où dormir ?

Pour choisir les emplacements des endroits où dormir, j’ai fait confiance au blog Virée-malin où il explique quels quartiers sont sympa, ceux qui sont bruyants etc.

À Kuta

Nous avons séjourné au Grand La Walon Hotel un magnifique hôtel situé à Legian. L’hôtel est bien situé, à 5 minutes à pied environ de la plage. La rue est remplie de bars mais reste tout de même plutôt calme.

L’hôtel est magnifique ainsi que sa piscine. Le petit déjeuner est bon et copieux.

À Ubud 

Nous avons dormi au Pertiwi Bisma 2, dans une rue au calme mais mal éclairée : Jalan Bisma. L’hôtel était très beau mais je n’ai pas aimé sa localisation. N’ayant pas de scooters, on marchait plus ou moins longtemps pour rejoindre l’hôtel et le plus souvent sur une route en mauvais état et mal éclairée.

Ce qui est pas mal c’est que l’hôtel a un système de navette qui dépose au centre toutes les 2 ou 3 heures. Mais selon nous, l’idéal est de séjourner dans la rue principale si, comme nous, vous n’avez pas de scooter.

L’hôtel en lui même est très beau et est dotée de deux piscines. Par contre le petit déjeuner est sans plus.

À Gili Trawangan

Retrouvez toutes nos informations pratiques et notamment les informations sur notre hébergement dans l’article dédié : Gili Trawangan, notre guide pratique.

À Jimbaran

Nous avons dormi au Pramapada Hotel. Cet hébergement était un peu étrange. Nous avons réservé une chambre sur Airbnb à coté de la belle plage de Jimbaran où l’on peut manger des plateaux de fruits de mer les pieds dans l’eau.

Sur le site Airbnb, l’hôte ne nous a fourni le vrai nom de l’hôtel que la veille de notre arrivée à l’hébergement. On a été un peu surpris à notre arrivée devant l’hôtel, il y avait un grand terrain vague boueux laissé à l’abandon.

Sinon, l’hôtel en lui même est bien, la vue de la piscine en rooftop est sympa, le petit-déjeuner est super.

⚠️ Si vous réservez via Booking.com, gagnez 15 euros sur votre réservation en passant par ce lien : Oui je veux une réduction de 15 euros! Je gagnerais 15 euros aussi.

⚠️⚠️ Si vous voulez passer par Airbnb pour la première fois, gagner 25 euros sur votre réservation en passant par ce lien : Oui, oui ! 25 euros c’est pour moi ! Je gagnerais 15 euros.

Hotel Pertiwi Bisma 2 à Ubud Bali

Où manger ?

A Bali, la nourriture est délicieuse ! Vous vous en doutez non ? De toute façon, la nourriture asiatique, en général, c’est bon.

Il y a des petits restaurants qu’on appelle des warungs. La nourriture y est très bonne et les prix sont bas. Vous y trouverez notamment, les deux plats les plus typiques de Bali : le nasi goreng et le mie goreng. Ce sont du riz pour l’un et des nouilles pour l’autre, frits avec des oeufs, des légumes et au choix, viande (boeuf, poulet, porc) ou fruits de mer.

Nasi Goreng et Mie GorengC’est tellement bon ! Et niveau qualité/prix, ça remplit et c’est pas cher.

D’autres warungs présentent des mets déjà préparés dans une vitrine. A vous, de choisir ce qui accompagnera votre riz, cette spécialité s’appelle le nasi campur.

Bien entendu, Bali est très développée, vous trouverez toutes les cuisines du monde. Donc n’ayez pas peur si vous n’aimez pas trop les fritures et compagnie.

Comment se déplacer ?

Le scooter

A Bali, les moyens de transport ne sont pas très développés. Le moyen le plus économique et le plus pratique est le scooter. Vous pouvez en louer à tous les coins de rue pour pas cher, environ 5 euros la journée. Plus vous le gardez longtemps, plus vous pouvez négocier le tarif à la baisse. Pensez à faire une demande de permis international avant de partir, très utile en cas de contrôle par la police locale.

Les bémos

Il y a également les bémos. C’est un mini bus qui peut prendre une vingtaine de personnes. Pas forcément hyper pratique car il n’y pas beaucoup d’arrêts et parfois les bémos ne circulent que le matin mais super pour rencontrer des balinais.

Plus d’informations sur les bémos sur le blog voyage-indonésie.

Le taxi

Vous pouvez aussi prendre le taxi, ce qui est efficace pour aller d’un point A à un point B. D’ailleurs, nous vous conseillons de toujours prendre la compagnie Blue Bird, ce sont des taxis bleu clair. Si vous désirez que votre hôtel vous commande un taxi, précisez bien que vous voulez un Blue Bird.

Le chauffeur privé

Mais si vous souhaitez visiter plusieurs endroits, le mieux est de faire appel à un chauffeur privé. Il y en a à chaque coin de rue. Nous, on a testé Balicab, une compagnie en ligne qui réalise le service de chauffeur privé à la journée. Tout s’est très bien passé. On vous le recommande !

Article lié : Notre avis sur Balibab.com, la compagnie de chauffeur privé à la journée

Attention, Uber est interdit dans beaucoup de villes à Bali. Il y a des panneaux où c’est mentionné explicitement. À la rigueur, vous pouvez vous faire déposer par un Uber mais pas vous faire récupérer…

BaliCab, on recommande !

Conseils pratiques

L’essentiel

Pour plus de détails, consultez cette page du Routard : Avant de partir.

  • La monnaie est le roupie indonésien (IDR). En moyenne, 1€ = 15 000 IDR.
  • Un visa touristique n’est nécessaire que pour les séjours de plus de 30 jours.
  • Les prises électriques sont les mêmes qu’en France.
  • En été, quand il est 12h à Paris, il est 18h à Bali ; en hiver, quand il est 12h à Paris, il est 19h à Bali.
  • À Bali, on roule à gauche !
  • Le trafic est infernal à Bali donc méfiez-vous des distances. Pour avoir une idée, on a fait Kuta-Ubud en 2h alors que la distance est seulement d’une trentaine de kilomètres…

Le permis international

Si vous voulez être règle, il faut impérativement avoir un permis international pour conduire un scooter à Bali. Même si votre loueur ne vous demandera pas votre permis, en cas de contrôle par la police, vous risquez une amende.

On en a pas fait l’expérience, mais quand vous vous faîtes arrêter, vous devez présenter votre permis et les papiers du scooter. Si vous ne les avez pas, les policiers vous réclament une amende exorbitante. Ils peuvent aussi vous proposer un montant inférieur (environ 100 000 IDR) à payer de suite en échange de vous laisser repartir.

Les ATM ou Distributeurs automatique de billets

À ce sujet, j’ai deux choses à dire.

Tout d’abord, attention car les distributeurs ne rendent pas la carte automatiquement comme en France. Il faut demander à la récupérer. On le sait mieux que personne car Christophe a laissé sa carte dans un distributeur, elle a été perdue !

Ensuite, très important. Il y a beaucoup d’arnaques à Bali sur des ATM trafiqués. Je ne sais pas trop comment ils procèdent mais quand vous essayez de faire un retrait, la machine refuse sans raison ou vous indique à tort que votre code secret est faux. Du coup, vous laissez tomber. Sauf que, quelques mois plus tard, une fois rentrés, vous pouvez voir des retraits effectués avec votre CB à Bali. Oui oui ! On nous a fait le coup ! Heureusement ça s’est bien fini, la banque nous a remboursé les retraits frauduleux.

Donc deux conseils pour éviter ça :

  • Prenez de l’argent liquide dès votre départ en France autant que possible. Même si je sais que ce n’est pas confortable d’avoir beaucoup de liquide sur soi;
  • Sinon, veillez à retirer de l’argent uniquement dans les DAB installés dans les locaux d’une banque et pas des DAB que vous trouverez devant un temple, par exemple.

Blue Bird ou rien !

Si vous souhaitez faire un trajet en taxi, commandez un taxi de la compagnie Blue Bird. Je le répète assez souvent mais c’est la compagnie la plus sûre à Bali.

La seule fois où nous avons pris un autre taxi, on s’est fait arnaquer !

Le temple Tirta Empul et ses sources sacrées

Nos carnets de voyage

Nos activités

À Kuta :

À Ubud :

Pour rappel, nous avons passé quelques jours sur la petite île de Gili Trawangan, qui n’est pas rattachée à Bali mais à l’île de Lombok : Gili Trawangan, notre guide pratique.

Nos bonnes adresses

Sources chaudes au pied du mont Batur

Nos vidéos

Vlogs :

D’habitude, Christophe a déjà fini de monter ses vidéos quand je publie le guide pratique. Mais pas cette fois-ci, monsieur est à la bourre ! haha

Je complèterais au fur et à mesure avec les sorties de ses vidéos !

J’espère que cet article a répondu à vos interrogations si vous êtes en train de vous préparer à partir à Bali. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à me contacter ou à poser vos questions en commentaires. Pour ceux qui ne connaissent pas Bali, avez-vous envie d’y aller un jour ?