Voyager quand on est noir : le racisme à l’étranger

by Cindy
10 Commentaires

Derrière ce titre un peu brut, j’ai eu envie d’aborder avec vous un sujet un peu différent. Oui, aujourd’hui, je vais vous parler de racisme à l’étranger. J’ai remarqué que, parfois, juste le fait de mentionner certaines destinations peut faire hérisser les poils de certaines personnes. Et ce, parce que beaucoup de pays ont la réputation d’être racistes. Il suffit alors de parler de le visiter pour entendre la surprise, l’étonnement des gens et des mises en garde.

Du fait de notre petite expérience, j’ai eu envie de partager notre vécu en ce qui concerne le racisme lors de nos voyages.

Article lié : Les voyages et moi… 

Voyager quand on est noir : le racisme à l'étranger

Notre expérience de racisme à l’étranger

On a souvent entendu des anecdotes liées à la couleur de la peau. C’est d’ailleurs le cas de pays comme la Croatie, notre destination de l’été 2018. Mais c’est le cas également d’autres endroits tels que la Russie, la Corse, la Thaïlande, l’Italie, le Brésil…et j’en passe.

Nous, personnellement on n’a jamais subi le vrai racisme dur, malveillant pendant aucun de nos voyages. Par contre on a déjà subi des regards insistants, des regards surpris ou encore des regards curieux.

Les asiatiques parfois étonnés…

Par exemple, c’est déjà arrivé qu’on se fasse appeler Bob Marley à cause de nos cheveux, ou qu’on nous demande de les toucher. Parfois même, on se glisse discrètement à côté de nous, le temps d’un photo volée. Aussi fou que ça puisse paraître, ça existe vraiment et ce sont souvent des comportements que l’on voit au sein de la population asiatique.

A la longue c’est fatiguant, je l’admet, mais je ne considère pas ça comme du racisme. En réalité, ce sont des gens qui ne voient jamais ou presque jamais de noirs et ils sont surpris d’en voir. Effectivement, on se sent comme une bête de foire, mais pour moi, c’est vraiment ce qu’on appelle de l’ignorance à mon sens.

Je me souviens qu’à Bali, à côté du très beau temple Tanah Lot, on était les attractions du lieu. On faisait carrément de l’ombre à ce magnifique temple ! Excusez-nous du peu !

Article lié : Tanah Lot, le temple situé sur l’eau

Les asiatiques parfois étonnant…

A côté de ça, on m’a beaucoup complimenté sur mes cheveux à Bangkok en Thaïlande, j’ai eu droit à un « I love your hairrr !! » haha ça m’a fait sourire. Et même à Krabi par exemple, toujours en Thaïlande, j’ai vu des salons de coiffure où l’on propose aux clients de faire des nattes avec des rajouts. Je ne sais pas très bien qui était la clientèle de ce salon (locaux ou touristes), mais on peut avouer que c’est plutôt étonnant.

Et puis, à Gili Trawangan (petite île à côté de Bali), on a vu beaucoup d’indonésiens avec des locks. C’était surprenant au début et puis finalement j’ai trouvé ça trop cool !

Article lié : Tout savoir sur Gili Trawangan en Indonésie

Bonjour de la Croatie…

J’ai terminé l’écriture de cet article avant de partir en vacances en Croatie. Au moment de sa dernière relecture, je suis revenue de vacances et je ne peux m’empêcher de partager notre expérience avec vous.

Verdict du séjour : on a été beaucoup regardé dans la rue. Le plus étonnant, c’est qu’on ne sait pas si ça venait de croates ou plutôt d’autres touristes. Moi personnellement, je n’ai pas du tout été dérangée par ces regards. Au contraire, je suis contente de leur apporter, le temps de quelques jours, ce manque de diversité dont ils font preuve. Mais, Christophe, lui, a trouvé ça chiant à la longue…

Voyager quand on est noir : le racisme à l'étranger

Faut-il voyager dans un pays qui a la réputation d’être raciste ?

Alors avec tout ça : les on-dit et les comportements bizarres de personne qui n’ont jamais vu de noirs de leur vie : faut-il voyager dans un pays réputé raciste ?

De but en blanc, je dirais oui ! On s’en fous des racistes ! On est en 2018 p*tain de merde !

Mais si on se pose 5 minutes, on peut tout de même nuancer. Il y a raciste et raciste. Bien sûr, l’idée n’est pas d’aller visiter un pays où sa personne est clairement en danger. En général, on les connait et ce n’est pas seulement parce qu’on est noir qu’il faut éviter les pays en question. Dans ces pays là, parfois le fait seulement d’être un étranger dérange. Alors attention.

Seulement, je ne conseille pas les recherches sur Internet mais plutôt le bouche à oreille. Il vaut mieux chercher à connaître les expériences des personnes autour de soi.

Sur le net, on trouvera toujours quelqu’un qui a vécu une mauvaise expérience. En général, on ne parle plus souvent des mauvais choses que des bonnes choses. Et ça c’est pour tout. Donc, au lieu de vous rassurer, vous aurez l’impression que c’est dangereux partout alors que ce n’est pas vrai.

Si jamais, vous ne pouvez pas vous en empêcher, lisez les expériences sur Internet mais en prenant beaucoup de recul. Partez accompagné dans le pays en question et évitez les endroits trop isolés. Mais je suis sûre que vous vous rendrez compte sur place que finalement tout va bien, et qu’il n’y a aucune raison d’avoir peur. Si ce ne sont que des regards, y’a pas mort d’homme. Au contraire, il faut continuer à aller dans ces pays pour que justement ces regards curieux s’arrêtent.

Si jamais, par malheur, vous avez un problème sur place, ayez le réflexe de contacter l’ambassade de votre pays !

Et vous ? Avez-vous subi du racisme à l’étranger ou au contraire tout se passe toujours très bien ? Bien consciente que mon expérience n’est pas une généralité, n’hésitez pas à laisser en commentaires votre propre expérience !


Cet article t’a plu ? Epingle-le sur Pinterest !

Comment affronter le racisme à l'étranger ?


Inscris-toi à ma newsletter pour pouvoir accéder à l'espace privé. Aussi, tu recevras les nouveautés, des conseils et nos actualités.

10 Commentaires
0

Sur le même thème

10 Commentaires

Aude 20 septembre 2018 - 20 h 48 min

J’ai eu l’expérience cet été en Sardaigne et c’était pareil que vous en Croatie: plutôt des regards insistants curieux ou étonnés surtout quand on se retrouvaient dans des restos chicos qui visiblement n’étaient pas censés être dans nos moyens (selon les moeurs du pays).
Plutôt dérangeant à certains moments mais en effets pas d’attaque directe et le pays est si beau pourquoi s’en priver? Et puis heureusement de belles rencontres aussi de personnes plutôt ouvertes d’esprit donc moi aussi je dis un grand OUI avec toutes les précautions que tu as citées

Reply
Cindy 20 septembre 2018 - 21 h 39 min

Merci pour ton retour. J’ai vraiment envie de visiter la Sardaigne, je suis prévenue maintenant. Mais c’est sûr, je ne me priverais pas de voir ce si beau pays. Et oui parfois on fait de belles rencontres, c’est bien de le noter aussi. Bises

Reply
Yuuki 23 septembre 2018 - 18 h 08 min

Je comprends tout à fait ce que tu veux dire et je réponds à la question, bien sûr qu’il faut visiter un payer malgré les « on dit » et faire attention, comme partout j’ai envie de dire..

L’été dernier j’ai été en Sicile. Quand j’en ai parlé à mon entourage certains étaient étonnés car les Italiens ont la réputation d’être raciste.

Arrivées sur place, nous n’avons rencontré aucun actes racistes.
Si ce n’est (et je pense que c’est plus lié à la situation géopolitique en Sicile et aux préjugés qu’à du racisme pur et dure), qu’une voiture de police s’est arrêté à notre niveau un soir lorsque l’on marchait à pied tard à la recherche d’un restaurant. Je dis plus haut que je pense que c’est lié auw préjugé car en sicile en une semaine nous avons croisé des noirs « qu’une fois » (des touristes américaines). Une est entre guillemets car ce n’est pas totalement vrai, les autres noires qu’on avait croisés étaient des prostitués…
Nous avons eu également des regards insistants, des compliments sur nos cheveux afro, certains se sont même permis de touché. Rien de méchant en soit. Au contraire, lorsque nous nous approchons des italiens pour demander des renseignements ils étaient extrêmement gentils et serviables. Et franchement de mon séjour c’est vraiment ces deux derniers points que je retiens.

Reply
Cindy 24 septembre 2018 - 23 h 34 min

Merci d’avoir partagé ton expérience. Je ne connais pas très bien la Sicile. Mais tu as raison, vaut mieux retenir les bons côtés. A nous également de continuer à aller où l’on a envie. J’aime à croire qu’on contribue à l’ouverture d’esprit des gens.

Reply
Audrey 7 octobre 2018 - 21 h 07 min

Je trouve ça toujours intéressant de traiter de ce thème car la plupart des blogs et guides nous donnent des points de vue de personnes blanches. Moi, j’ai passée 12 jours en Jordanie, un pays réputé très accueillant mais moi, on me criait dessus dans la rue, on m’empêchait d’entrer dans certains magasins… Heureusement, j’ai rencontré des jordaniens et jordaniennes extraordinaires aussi, qui ont « sauvé » mon voyage. Si j’avais été mieux informée, je pense que je me serai préparer psychologiquement un peu mieux et que mon voyage aurait été bien meilleur

Reply
Cindy 7 octobre 2018 - 21 h 33 min

Je comprends tout à fait. Je ne pensais pas qu’en Jordanie, ce genre de choses pourraient arriver. En même temps, y’a des cons partout donc il faut se préparer à chaque fois. Mais heureusement, il y a aussi des gens très gentils. Merci pour ton témoignage ! Bises

Reply
Yoann 14 octobre 2018 - 13 h 54 min

Salut. Je viens de découvrir ton blog grâce à France-Antilles (merci à eux). Je vous encourage tous les deux dans ces voyages et même si les regards sont insistants, il n’y a pas toujours de mal à ça. J’ai fait de nombreux séjours dans des pays dit « racistes » tels la Pologne, Lituanie, Slovaquie ou même Malaisie pour ne citer que ceux là. Ce fut une expérience et un séjour plus qu’enrichissant. Les gens qu’on croisait nous souriaient et même nous félicitaient. Malgré les regards insistants, nous n’avons jamais eu de problèmes quelconque. Et bizarrement, j’ai eu beaucoup plus de problèmes en allant en Afrique qu’en Europe ou Asie. Mais bon être noir et touriste en Afrique c’est autre chose. Quoi qu’il en soit, il ne faut cesser de bousculer ces personnes qui se limitent à ce qu’ils voient au travers les médias qui sont trop orientés vers le dénigrement systématique de l’étrangers (quels qu’ils soient) et en particuliers des noirs.

bon courage à vous deux et continuer à poursuivre vos rêves à travers le monde.

Reply
Cindy 14 octobre 2018 - 14 h 23 min

Merci beaucoup Yoann de partager avec nous ton expérience. Je suis complètement d’accord avec ton point de vue. On va continuer à visiter ce beau monde dans lequel on vit. Et tant mieux si on aide à changer les mentalités.

Reply
Maxime 25 juillet 2019 - 16 h 51 min

Bonjour,

Je tombe sur votre article un peu par hasard. Je suis d’origine brésilienne, assez foncé sans être « noir ». J’aime beaucoup les pays de l’est et à vrai dire j’y suis allé les premières fois avec un peu de crainte quant au racisme latent qu »on est censé y rencontrer d’après les expériences lues à droite et à gauche.
Surprise : mis à part un douanier un peu sourcilleux à Belgrade qui ne comprenait pas qu’un basané qui a un passeport français prenne un avion de Serbie vers les Pays Bas, aucun souci mais alors aucun problème de racisme, que ce soit en Bulgarie, en Croatie, au Monténégro, en Bosnie, en Serbie (y compris dans les campagnes). Au pire, ils sont curieux et demandent d’où on vient. Le contact se fait très bien.

En Pologne c’est un peu différent, c’est généralement pas un problème de racisme mais l’accueil est assez froid, quel que soit l’origine du touriste. On sent une distance polie, sans que ce soit reellement du racisme.

Je mets la Slovénie à part, étrangement c’est là où je me sentais le moins à l’aise. Mais encore, est-ce réellement du racisme ou moi qui étais plus sensible à l’accueil ou moins en forme?

En tout état de cause, si on veut voyager, je pense que d’une manière générale on peut, sans vraiment craindre de comportements déplacés réguliers, en tout cas dans ces pays.

Un ami m’a en revanche raconté une expérience bien plus difficile en Corée, où immédiatement la distance est mise au regard de la couleur de peau!

Bons voyages pour la suite!

Reply
Cindy 27 juillet 2019 - 14 h 33 min

Bonjour Maxime, Merci beaucoup d’avoir partagé ton expérience avec nous. Bonne continuation à toi !

Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :